Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Flash Info

Personnes isolées : En cas de difficultés de déplacements pour vos besoins alimentaires, contacter la Mairie au 04.73.77.51.00.

Flash Info

Info Covid-19 : le marché du samedi matin Pl. Grassion-Fredot est maintenu par arrêté préfectoral, à compter du 4 avril.

Informations municipales

Lire la suite

Information aux riverains pour travaux gênants

Lire la suite

Résultats des élections municipales

Taux de participation  : 46,36 %

- 77,25% pour la liste "Le Cendre naturellement" conduite par Hervé PRONONCE.

- 22,75% pour la liste "Ensemble pour&nbs...

Lire la suite

Actu locale

Voir toute l'actualitéVoir toute l'actualitéVoir toute l'actualitéVoir toute l'actualité
Spectacle
Spectacle
16
Mai.
Salle Polyvalente
Le Cendre
Compagnie d'Irque & Fien

Evènement
Evènement
26
Jui.
Coulée Verte et Coeur de ville
En partenariat avec les associations cendriouses

Publications

v6
v5
v4
v3
v1
v2

Guide des droits et des démarches administratives

Peut-on avoir plusieurs nationalités ?
Question-réponse

Oui, c'est possible d'avoir plusieurs nationalités en France, dès la naissance ou plus tard (double-nationalité par exemple).

Un enfant se voit reconnaître la nationalité d'un pays d'une des 2 manières suivantes :

  • Par application du droit du sol (parce qu'il naît dans ce pays).

  • Par application du droit du sang, c'est-à-dire par filiation, parce que ses parents ont la nationalité de ce pays.

Si l'un de ses parents devient Français, l'enfant est aussi Français depuis sa naissance si les 2 conditions suivantes sont remplies :

  • L'enfant réside habituellement avec ce parent (ou alternativement en cas de divorce ou de séparation).

  • Le nom de l'enfant figure dans le décret de naturalisation ou la déclaration du parent.

L'enfant peut ainsi être Français et avoir une autre nationalité (ou 2 autres nationalités si ses parents ont une nationalité différente).

La pluri-nationalité peut s'acquérir également après la naissance par naturalisation ou par déclaration (mariage, ascendant, etc.).

En effet, la loi française n'exige pas qu'un étranger devenu Français renonce à sa nationalité d'origine.

La loi française n'exige pas non plus qu'un Français ayant acquis une autre nationalité renonce à la nationalité française.

Un Français binational ou plurinational est titulaire de tous les droits et obligations attachés à la nationalité française.

Cette règle s'applique de la même manière à un Français ayant acquis une autre nationalité ou à un étranger devenu français.

Toutefois, un Français binational ou plurinational ne peut pas faire prévaloir sa nationalité française lorsqu'il réside sur le territoire de l’État dont il possède aussi la nationalité.

Il est alors généralement considéré par cet État comme son ressortissant exclusif. Il ne peut donc pas bénéficier de la protection diplomatique de la France.

Réciproquement, un Français binational ou plurinational ne peut pas faire prévaloir sa ou ses autres nationalités lorsqu'il réside en France. Il ne peut alors pas bénéficier de la protection diplomatique de l’État ou des États dont il possède aussi la nationalité.

Un étranger en France peut perdre la pluri-nationalité si un changement de situation modifie sa nationalité du fait de la législation applicable dans les États concernés ou d'accords internationaux.

Un Français ayant acquis une autre nationalité peut perdre la nationalité française par déclaration.

La nationalité française peut être retirée en cas de condamnation pour certains crimes et délits.

Modifié le 05/09/2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr

Contact

logofooter.jpg

Mairie du Cendre

7, rue de la Mairie
63670 LE CENDRE

 

tel04 73 77 51 00

Horaires d’ouverture au public

Du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30
et de 14h à 17h

logo2footer.png