Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Guide des droits et des démarches administratives

Un agent public peut-il s'absenter le jour d'une fête religieuse non fériée ?
Question-réponse

Les administrations peuvent accorder aux agents des autorisations d’absence à l'occasion de certaines fêtes religieuses non catholiques ou protestantes. Ces autorisations d'absence sont accordées, sous réserve des nécessités de service.

Sont notamment concernés les agents de confessions arménienne, bouddhiste, juive, musulmane ou orthodoxe.

  • Fête de la Nativité

  • Fête des Saints Vartanants

  • Commémoration du 24 avril

Fête du Vesak (Jour du Bouddha)

La date de cette fête étant fixée à un jour près, les autorisations d’absence peuvent être accordées avec un décalage en plus ou en moins.

  • Chavouot (Pentecôte)

  • Roch Hachana (Jour de l'an : 2 jours)

  • Yom Kippour (Grand pardon)

Les fêtes commencent la veille au soir.

  • Aïd El Adha

  • Al Mawlid Ennabi

  • Aïd El Fitr

Les dates de ces fêtes étant fixées à un jour près, les autorisations d’absence peuvent être accordées avec un décalage en plus ou en moins. Ces fêtes commencent la veille au soir.

  • Téophanie selon le calendrier grégorien ou le calendrier julien

  • Grand Vendredi Saint

  • Ascension

Cette liste n'est qu'indicative.

Il appartient aux chefs de service d'examiner au cas par cas, si l'attribution d'une autorisation d'absence pour une fête non listée par la circulaire est compatible avec les nécessités de service.

Rappel

les principales fêtes catholiques et protestantes sont prises en compte au titre du calendrier des fêtes légales.

Modifié le 03/10/2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
source www.service-public.fr