Le Moyen Âge

Selectionnez

Le château de Gondole

Château de Gondole

Édifié sur l’oppidum de Gondole, la construction du château remonte au VIIème siècle. Un commerçant de Clermont, Gondolonus, père de Saint Priest, évêque de cette même ville, en serait à l’origine.
Jusqu’à la Révolution, Gondole relève juridiquement de la paroisse de Cournon. C’est donc le hasard des découpages administratifs qui rattache ce lieu chargé d’histoire à la commune du Cendre. Actuellement, le château appartient à un propriétaire privé.

Le Fort

En 761, Le Cendre, bourgade de Basse Auvergne, existait déjà. La cité subit d’affreux ravages de la part de la puissante armée de Pépin le Bref, venu s’emparer de Clermont. Après avoir été mis à sac, le village se développe et devient un bourg fortifié, qui connut une aire de grande prospérité.

Le fort

Le village du Cendre se compose alors de deux quartiers juxtaposés. L’un, appelé le Fort, de plan elliptique, occupe le sommet d’une butte (plus marquée à l’époque) et est structuré autour de l’église. L’autre, de plan linéaire, de part et d’autre d’une rue axiale, s’étire en direction de l’Auzon. Dans les deux quartiers, le dessin du parcellaire et l’implantation des maisons présentent une régularité qui suppose une volonté délibérée d’organiser l’espace selon un plan logique et rationnel.

Au XIIème siècle, Le Cendre et ses voisins Cournon et Pérignat sont la propriété d’un seul et même Seigneur : la famille Escot.
Au milieu du XIIIème siècle, le village est agrandi et remodelé. Une charte, très libérale, garantit naturellement possession des biens et libertés individuelles, fixe peines et amendes, le montant des taxes diverses et prévoit l’utilisation des « pèdes » (emplacements à bâtir).
Le Cendre devient une bourgade active, qui compte de nombreux artisans (quincailliers, fabricants d’armes, etc.) et d’importants marchés et foires. A l’époque, le marché aux poissons du Cendre est l’un des principaux du pays. Les lacs de Sarlièves et Bonnet, qui s’étendent entre Cournon, Le Cendre, Orcet, Pérignat, Sarlièves et Gergovie, tous deux asséchés aujourd’hui, offrent une pêche des plus fructueuses.

Après l’extinction du long lignage des Escot, vers 1450, et suite à différentes successions, le Cendre échoit en 1705, aux soeurs Ursulines, qui cèdent, en 1789, la commune à ses habitants.

Rattaché à Orcet, en 1790, pour ne former qu’une seule commune, Le Cendre en est séparé, après plusieurs pétitions de ses habitants, le 26 avril 1835, par ordonnance de Louis-Philippe, Roi des Français.

Nouveaux arrivants Proxim’cité Dans l’assiette des écoliers Collecte des déchets Portail Famille Démarches administratives
 
Mairie du Cendre : 7, rue de la Mairie - 63670 LE CENDRE - Tél : 04 73 77 51 00 - Fax : 04 73 77 51 09
| Accueil ([]+1) | Découvrir Le Cendre ([]+2) | La Mairie ([]+3) | Culture, École de musique et Associations ([]+5) | Vie pratique ([]+X) |
Contact ([]+7) | Plan du site ([]+8) | Mentions légales ([]+9) | Accessibilité ([]+0)
| Suivre la vie du site
Conception notre-ville.netconception, realisation de sites web pour les villes, mairies, collectivites locales